Été 2020 : les tendances de l’activité touristique dans l’Oise

Accueil > Nos articles > Été 2020 : les tendances de l’activité touristique dans l’Oise

Eté 2020 : bilan de l’activité touristique de l’Oise

C’est un été particulier pour l’activité touristique dans le département de l’Oise compte-tenu du contexte sanitaire défavorable.

Il faut retenir de ce tourisme estival le positivisme de la reprise d’activité. Même si la fréquentation touristique a été de fait ralentie, il faut noter la présence d’une clientèle française soucieuse de se reconnecter avec la nature et de profiter de vacances ensoleillées.

Globalement, à l’échelle de la région Hauts-de-France, la fréquentation touristique est contrastée mais les professionnels semblent avoir confiance en l’avenir.

Une baisse de la fréquentation touristique

21% : c’est le niveau de satisfaction des professionnels du tourisme dans l’Oise concernant la fréquentation de leur établissement cet été. Côté hébergements, un hôtelier sur quatre estime avoir eu une fréquentation satisfaisante compte-tenu de ses attentes et 13% des professionnels de campings. Le niveau de satisfaction pour les équipements touristiques s’élève quant à lui à 38%.

Le taux d’occupation en hôtellerie dans l’Oise est de 41% sur le mois de juillet et 40% pour le mois d’août, soit une évolution respective de -24 et -19 points par rapport à l’année 2019 même période. Pour l’hôtellerie de plein-air, le taux s’élève à 52% en juillet soit -21 points par rapport à juillet 2019 et 39% au mois d’août (-27 points).

La centrale de réservation des meublés Gîtes de France montre un taux d’occupation de 63% pour le mois de juillet 2020 soit une baisse de 3 points par rapport à juillet 2019. Le taux du mois d’août de 69% révèle une hausse d’1 point comparativement à l’année passée.

Une clientèle française au rendez-vous

Cet été, 42% des touristes des Hauts-de-France sont des habitants de la région ce qui souligne l’importance du tourisme local en cette période estivale 2020.

Dans l’Oise, 98% de la clientèle hôtelière sur le mois d’août est française dont 8% d’habitants des Hauts-de-France. Même constat pour l’hôtellerie de plein-air avec 97% de clientèle française et une proportion de locaux à hauteur de 19%.

Concernant la clientèle étrangère, le contexte restrictif lié à la crise sanitaire a entraîné un recul des touristes britanniques au profil des belges se plaçant dans le TOP 1 des clientèles internationales dans l’Oise et la région Hauts-de-France.

Quelles perspectives pour la rentrée de septembre ?

Ils sont 95% des professionnels du tourisme de l’Oise (hôtels, campings, équipements touristiques) à évoquer un mauvais niveau de réservations pour le mois de septembre. Les hôteliers du département estiment un taux d’occupation atteignable de 30% (47% à l’échelle des Hauts-de-France).

Le volume de ventes/réservations de meublés Gîtes de France en centrale affiche -27% pour le mois de septembre 2020 par rapport à 2019 (à date du 10/09/20).

Sources de l’article :
. Enquête de conjoncture réalisée par le Comité Régional du Tourisme des Hauts-de-France du 30 juillet au 3 août (échantillon : 440) et du 28 août au le 1er septembre (échantillon : 500).
. Enquête sur les intentions de départ des Français, été 2020 réalisée en ligne du 8 au 17 juin 2020 auprès de 10 400 Français représentatifs de la population nationale, commanditée par les 13 Comités régionaux de Tourisme.
. Données de la Centrale de réservation des meublés Gîtes de France.

Autres publications

Découvrez les notes de conjonctures de juillet et août 2020, réalisées par le Comité Régional du Tourisme et des Congrès (CRTC) des Hauts-de-France :

Celine-beaudoux-oisetourisme
Céline BAUDOUX

Chargée de l’Observatoire du Tourisme et d'Etudes

Tél. : 03 64 60 60 21

newsletter

Abonnez-vous
à notre newsletter

Les missions de l'Agence :

  • Accompagner les professionnels du tourisme de l'Oise, en activité ou en devenir, tout au long de leur projet et sur tous les pans. De la conception d'une offre jusqu'à sa mise en marché, en passant par le volet marketing et numérique.
  • Travailler sur la notoriété et l'image de l'Oise, pour augmenter la fréquentation et la consommation touristique. Cela passe par des actions ciblées de promotion et de communication, comme l'accueil d'influenceurs, de distributeurs ou encore l'animation de réseaux sociaux.