Archives

Retrouvez nos précédents articles 

Accueil > Nos articles > Covid-19

5 actions pour gérer vos réservations et communiquer face à la crise

Accueil > Nos articles > Covid-19

Covid-19 : 5 actions à mettre en place pour gérer vos réservations et communiquer face à la crise

En cette situation de troubles et d’incertitudes, la gestion d’un hébergement touristique peut s’avérer très difficile. Propriétaires d’un gîte, d’une chambre d’hôtes, d’un camping ou d’un hôtel dans l’Oise, nous tenions à vous montrer tout notre soutien et vous aider, en mettant à votre disposition tous les moyens nécessaires pour gérer au mieux cette période, préparer les mois à venir et ainsi anticiper la reprise.

C’est pourquoi nous vous proposons au travers de cet article 5 actions à mettre en place pour gérer efficacement vos réservations ainsi que la communication avec vos clients pendant et après le Covid-19.

1. Informer vos clients de la situation

C’est la première chose à faire, informer vos clients sur la situation chez vous, sur tous les canaux à votre disposition :

Sur la page d’accueil de votre site Internet ou sur une page dédiée

action1_covid19_oisetourisme
action1_covid19_oisetourisme
Sur les réseaux sociaux
action1_covid19_oisetourisme
Via une lettre l’information

Expliquez clairement à vos clients la situation, en les informant sur les dates de fermeture de votre établissement, la politique exceptionnelle de remboursement, d’annulation et de report que vous avez mise en place, tout en faisant preuve d’empathie.

Extrait d’un mail adressé aux clients du Domaine du Val dans la Somme, en cas d’annulation : 

action1_covid19_oisetourisme
C’est un très bon exemple puisqu’il propose des solutions favorables au report, il transmet les valeurs de l’entreprise (solidaire, responsable, disponible etc.) et propose un geste commercial.

2. Gérer vos réservations en préservant la relation client

Actuellement, le maître mot est « FLEXIBILITÉ ». Les grands groupes hôteliers (Accor, Marriott…) et les agences de réservation en ligne (Booking, AirBnB…) lèvent toutes les restrictions relatives aux annulations. Concrètement, cela veut dire : annulation gratuite jusqu’à la veille et remboursement intégral (arrhes et acomptes compris).

Il est, en effet, essentiel de ne pas décevoir vos clients dans la prise en charge de leur dossier. Un client mécontent risque de le faire savoir sur les réseaux sociaux et de nuire à l’image de votre entreprise. Faites le maximum pour préserver votre réputation en ligne.

La jurisprudence a tranché, il s’agit d’un cas de force majeure. S’il est légitime que votre client demande à être remboursé, il ne peut cependant pas vous demander de dommages et intérêts. Il n’en reste pas moins que l’impact sur votre business est considérable. Il est, donc très difficile, voire impossible, de rembourser intégralement toutes vos annulations.

Quelle stratégie de réponse mettre en place ? Cela dépend de la période de réservation :

  • Pour les séjours réservés durant la période de confinement (avant fin avril) : essayez d’éviter l’annulation en proposant une alternative à votre client
  • Proposez à votre un client un report de son séjour grâce à un avoir ou un bon cadeau, valable sur un ou deux ans.
  • Pour convaincre votre client, n’hésitez pas à faire un geste commercial : un sur-classement, le petit-déjeuner offert, un accès gratuit à l’espace balnéo…
  • Votre client souhaite annuler malgré tout ? Afin d’éviter une mauvaise publicité pour votre établissement, nous vous conseillons de le rembourser intégralement.
  • Pensez à fermer tous vos plannings jusqu’à la fin de la période de confinement, pour éviter de devoir gérer de nouvelles annulations.

Pour les séjours réservés après la période de confinement (après fin avril) : rassurez votre client !

Selon Jérôme Forget,
fondateur du cabinet de conseils Guest and Strategy :


« Pour le moment nous n’avons aucune visibilité donc vous pouvez faire valoir vos conditions d’annulation en appelant là encore au respect et à une certaine solidarité nationale évitant un péril économique. A ce stade, il est prématuré d’annuler son séjour que ce soit sur avril ou encore sur mai et surtout dangereux pour toute notre économie touristique. Rassurer cependant vos clients en indiquant que vous adapterez votre politique d’annulation en fonction de l’évolution de la situation. »

Conservez donc pour le moment vos conditions normales d’annulation, en indiquant à vos clients que vous leur apporterez une solution adaptée en fonction de l’évolution de la situation.

3. Communiquer sur votre flexibilité

Affichez dès la présentation de votre offre, les avantages à réserver chez vous.

Possibilités d’affichage :

  • Sur la page d’accueil avec un bandeau déroulant par exemple
  • En fin de présentation de votre offre avec un bouton cliquable « réserver » juste après
  • Sous forme de liste à puces listant vos conditions flexibles placée au niveau de vos tarifs et/ou moteur de réservation

Quelques exemples :

action2_covid19_oisetourisme
action2_covid19_oisetourisme
action2_3

4. Continuer de faire rêver les internautes

Pourquoi c’est important ?
Parce que vos clients espèrent pouvoir partir malgré tout !

Les voyageurs les plus « téméraires » espèrent encore pouvoir partir sur les ponts de mai (de plus en plus compromis certes !) et 86 % des Français souhaitent partir en vacances cet été.

Parce que vos clients sont très connectés en ce moment :

Selon Google et d’autres compagnies spécialisées dans l’analyse des trafics internet, les clients continuent leurs recherches de séjours et de bons plans. Avec les mesures de confinement, ils ont clairement « du temps à tuer » sur les réseaux sociaux et sites en tout genre.

Parce que vos clients ont besoin de rêve et d’évasion :

En cette période difficile, les réseaux sociaux sont également un moyen de « voyager virtuellement ». Evitez de communiquer sur l’épidémie, partagez du contenu positif qui fera du bien à votre client et l’aidera à se projeter ses prochaines vacances.

Restez positif dans votre discours ! Evitez si possible toute référence à l’épidémie. Communiquez plutôt sur la qualité de votre offre et de vos prestations. Il est difficile d’anticiper les comportements des clientèles dans les prochains mois. Cependant, il est certain que la crise actuelle va accentuer les tendances sociétales qui ont émergé ces dernières années.

5. Proposer des bons cadeaux

La commercialisation de bons cadeaux permet de diversifier votre clientèle, générer une avance sur trésorerie et du chiffre d’affaires. Il est important de rendre le processus d’achat de bons cadeaux le plus fluide possible.

Vous avez plusieurs possibilités pour en générer avec paiement en ligne intégré :

  • Directement depuis votre moteur de réservation s’il le permet (Elloha, Open Expériences)
  • Via une solution externalisée (comme Cap Cadeau).
action5
Pour vous aider au maximum pendant cette période de troubles, Oise Tourisme vous propose un accompagnement personnalisé gratuit, pour identifier des actions concrètes et adaptées à votre structure, à mettre en place PENDANT et APRES la crise.

Plus d’informations sur l’accompagnement marketing digital spécifique,
lié à la gestion de la crise du Coronavirus Covid-19

Membre équipe Oise Tourisme - Laura DUMOND
Laura DUMOND

Accompagnement Marketing
et Expérience Clients

Tél. : 03 64 60 60 44

newsletter

Inscrivez-vous
à notre Newsletter pro

Recevez 5 fois par an, l'essentiel de l'actualité touristique
dans votre boite mail !

Les missions de l'Agence :

  • Accompagner les professionnels du tourisme de l'Oise, en activité ou en devenir, tout au long de leur projet et sur tous les pans. De la conception d'une offre jusqu'à sa mise en marché, en passant par le volet marketing et numérique.
  • Travailler sur la notoriété et l'image de l'Oise, pour augmenter la fréquentation et la consommation touristique. Cela passe par des actions ciblées de promotion et de communication, comme l'accueil d'influenceurs, de distributeurs ou encore l'animation de réseaux sociaux.

Opération « Sites ouverts ce week-end » – Post Covid19

Accueil > Nos articles > Covid-19

Post Covid-19 : opération de communication à destination des hébergeurs touristiques

Que pourrons-nous visiter ? Où trouver de la restauration à emporter ?

C’est évident, les clients ne réserveront dans les hébergements touristiques de l’Oise que s’il y a des lieux de visite ouverts et de quoi se restaurer à proximité.

Avec l’ensemble des Offices de tourisme, nous avons mis en place une organisation pour permettre aux hébergeurs touristiques du département de l’Oise de répondre à ces demandes légitimes de leurs clients et ne pas louper de réservations sur les prochains longs week-ends qui peuvent marquer la reprise d’activité.

Comment ça se passe ?

C’est très simple ! Chaque jeudi, les hébergeurs reçoivent par e-mail, la liste des lieux de visites ouverts au public, ainsi que les possibilités d’activités et de restauration (vente à emporter, livraison etc.) pour le week-end à venir.

Conscients que ces listes peuvent être utiles à d’autres professionnels, nous vous les mettons à disposition dans cet article, qui sera mis à jour chaque semaine.

Téléchargez la liste des lieux de visite, par grand territoire,
pour le week-end des 6 et 7 juin 2020 :

musée du noyonnais_noyon_OT Pays noyonnais en vallées de l’Oise_2018_photo FLAMENT Anne-Sophie

Marie BREUT

Responsable Qualité - Observation/étude - SIT

Tél. : 03 64 60 60 49

newsletter

Inscrivez-vous
à notre Newsletter pro

Recevez 5 fois par an, l'essentiel de l'actualité touristique
dans votre boite mail !

Les missions de l'Agence :

  • Accompagner les professionnels du tourisme de l'Oise, en activité ou en devenir, tout au long de leur projet et sur tous les pans. De la conception d'une offre jusqu'à sa mise en marché, en passant par le volet marketing et numérique.
  • Travailler sur la notoriété et l'image de l'Oise, pour augmenter la fréquentation et la consommation touristique. Cela passe par des actions ciblées de promotion et de communication, comme l'accueil d'influenceurs, de distributeurs ou encore l'animation de réseaux sociaux.

Quels Prêts Garantis par l’Etat dans l’Oise ?

Accueil > Nos articles > Covid-19

Une aide financière de l’Etat pour les entreprises du tourisme dans l’Oise : zoom sur le PGE

Face au contexte de crise sanitaire et son impact sur l’activité économique française, le gouvernement a mis en place le Prêt Garanti par l’État (PGE) afin de soutenir les entreprises les plus fragilisées. Dans l’Oise, plusieurs secteurs économiques ont pu bénéficier de ce soutien et notamment les professionnels du tourisme particulièrement impactés dans leur activité.

Le Prêt Garanti par l’Etat, c’est quoi ?

Le PGE peut faire l’objet d’une demande par une entreprise auprès de son établissement bancaire. L’objectif de cette mesure est de soutenir la trésorerie des entreprises (commerçant, artisan, association…) les plus impactées en proposant une garantie de l’État couvrant 70 à 90% du prêt souscrit d’un montant pouvant représenter 3 fois le chiffre d’affaires.

Plus d’infos : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F35201

L’économie de l’Oise bénéficiaire des PGE

Dans l’Oise, 639 entreprises du tourisme ont bénéficié du PGE depuis son lancement fin mars pour un montant de plus de 45 millions d’euros alloué à l’économie touristique du département.

Ce sont les secteurs de l’« Hébergement et restauration » et des « Arts, spectacles et activités récréatives »* comprenant entre-autres la gestion des musées, des jardins botaniques, l’activité des parcs d’attraction et parcs à thème, qui sont identifiés ici comme représentatifs de l’économie du tourisme de l’Oise. En effet, 75% des emplois touristiques du département dépendent de ces 2 secteurs.

Au total, 4 694 prêts ont été accordés à des entreprises oisiennes tous secteurs d’activité confondus, ce qui représente plus de 760 millions d’euros.

Ainsi, sur l’ensemble des prêts accordés, 14% soutiennent les professionnels du tourisme. Plus précisément, 11% des prêts ont été accordés à des professionnels de l’hébergement et de la restauration. Il s’agit du 3e secteur d’activité bénéficiaire dans le département en nombre de prêts accordés et le 8e en montant total garanti (€).

*Nomenclature NAF

Nombre de Prêts Garantis par l’Etat accordés dans l’Oise
selon le secteur d’activité

nombre-prets-garantis-etat-pge-dans-oise

Répartition des PGE accordés aux entreprises de l’Oise
par secteur et selon le montant total des prêts alloués

repartition-pge-accordes-aux-entreprises-de-oise-tourisme
Clé de lecture : 4,5% du montant total des PGE attribués dans l’Oise bénéficie au secteur d’activité « Hébergement et restauration ».
L’économie touristique de l’Oise bénéficie de 10% du montant total des PGE accordés aux professionnels du tourisme dans la région Hauts-de-France qui comptabilise 5 700 prêts garantis pour un total de 431 millions d’euros.

Comparatif régional des PGE attribués aux entreprises du tourisme par département selon le montant total des prêts (millions d’€)

comparatif-regional-pge-attribues-entreprise-tourisme-par-departement

Réaction de Pierre Rozès, Président de l’Union des Métiers de l’Industrie de l’Hôtellerie (UMIH) de l’Oise

« Le tourisme, pour survivre, s’est imposé les contraintes sanitaires les plus draconiennes pour garantir, sans faille, la sécurité sanitaire de ses clients et de ses collaborateurs. Pour respecter ces protocoles, des investissements, des consommables, des procédures ont profondément modifié nos usages et le PGE a répondu à ce besoin en trésorerie pour redémarrer l’activité.

Souvent les plus fragiles, non aguerris à ces démarches administratives, malgré une volonté de simplification, n’ont pu en bénéficier. D’autres se sont inquiétés des conditions de remboursement (elles viennent juste d’être publiées). 

Avec une activité moindre et même sinistrée pour les hôtels, des coûts supplémentaires, les craintes resurgissent sur une nouvelle baisse de fréquentation, malgré un renforcement de nos protocoles. Le niveau de rentabilité non encore atteint, la trésorerie n’a pas été reconstituée. 

Par ces motifs, afin de ne pas être dans l’obligation de recourir à l’ajustement de la variable des salariés, il est impératif, à ce jour :

  • De prolonger le PGE après le 31 décembre 2020.
  • De maintenir l’activité partielle à son taux maximal de remboursement, jusqu’en mars 2021. »Pierre Rozès, Président de l’UMIH de l’Oise.

L’importance du secteur touristique dans le département

Le tourisme dans l’Oise c’est près de 11 800 emplois répartis entre 19 sous-secteurs caractéristiques (Restauration traditionnelle, restauration rapide, hôtels et assimilés, activités des parcs d’attractions et parcs à thème…).

L’activité touristique représente 6,4% de l’ensemble des emplois du département ce qui en fait un moteur d’attractivité pour le territoire. Il est important de pouvoir pointer les risques pour cette économie, c’est pourquoi Oise Tourisme s’engage à dresser le bilan des chiffres clés du secteur dès 2021 et évaluer l’impact de la crise sanitaire sur l’activité.

Oise Tourisme engagée pour soutenir les acteurs du tourisme

Une pro-activité continue auprès de la presse nationale et belge

Avec nos deux agences de presse France et Belgique, nous sommes restés mobilisés auprès des journalistes durant toute la période du confinement et au sortir. Les retombées presse radio et web ont été majoritaires, mais il y a eu également de très beaux papiers dans des magazines à forte audience :

Maxi Cuisine (parution en avril 2020 – audience : 1 864 000 lecteurs)
Version Fémina (parution en août 2020 – audience : 6 024 000 lecteurs)

article-presse-oise-tourisme-laetitia-dessaint
La Destination Oise répond aux attentes des clientèles aujourd’hui, et donc, des journalistes ! La recherche de la nature, des grands espaces, des balades en forêt… la tendance du slow-tourisme et des activités nouvelles comme la sylvothérapie. L’objectif est de continuer à pousser nos offres répondant à ces critères.
J’AIME L’OISE, une campagne de communication pour booster l’image du département

Le Conseil départemental de l’Oise a lancé le 2 juin 2020, une campagne de communication pour soutenir les commerçants, producteurs, artisans, entreprises et le secteur touristique !

Dans ce cadre, Oise Tourisme a sorti un nouveau site web d’inspiration, à destination du grand public :

www.jaime.oise.fr

site-jaime-oise-tourisme
De bons résultats via la plateforme Week-End Esprit Hauts-de-France

  • Les chiffres sont en hausse malgré les mois de confinement. Les mois de juin et juillet ont été très bons, avec une augmentation du chiffre d’affaires de 4% dans l’Oise et de 14% en Hauts-de-France, par rapport à 2019.
  • L’Oise a réalisé 955 ventes de séjours entre janvier et fin juillet 2020, soit un chiffre d’affaires de 204 394€.
  • L’Oise a vendu 3 séjours de moins qu’en 2019 à la même période mais le chiffre d’affaires lui a augmenté de 7 985€.
Participation au plan de relance du CRT Hauts-de-France

Le Comité Régional du Tourisme des Hauts-de-France a mis en place un plan de relance dans le but de mettre en valeur les territoires touristiques de la région et inciter les français à la découvrir ou la redécouvrir.

Ainsi, une série 42 vidéos immersives ont été réalisées (ou en cours de production) totalisant plus de 12 millions de vues. Ce plan de relance mobilise 56 Offices de Tourisme, 34 territoires et est soutenu par les Agences de développement touristique dont Oise Tourisme.

Vidéos à visionner sur : https://www.explore-hautsdefrance.fr/mini-site/0/nPDAO/

Sources de l’article :
. Données relatives aux prêts garantis par l’Etat dans le cadre de l’épidémie de COVID-19. Consultable sur : data.gouv.fr (données au 11/09/20)
. Étude sur le poids économique du tourisme dans l’Oise et les profils visiteurs, Oise Tourisme, 2019

Celine-beaudoux-oisetourisme
Céline BAUDOUX

Chargée de l’Observatoire du Tourisme et d'Etudes

Tél. : 03 64 60 60 21

newsletter

Inscrivez-vous
à notre Newsletter pro

Recevez 5 fois par an, l'essentiel de l'actualité touristique
dans votre boite mail !

Les missions de l'Agence :

  • Accompagner les professionnels du tourisme de l'Oise, en activité ou en devenir, tout au long de leur projet et sur tous les pans. De la conception d'une offre jusqu'à sa mise en marché, en passant par le volet marketing et numérique.
  • Travailler sur la notoriété et l'image de l'Oise, pour augmenter la fréquentation et la consommation touristique. Cela passe par des actions ciblées de promotion et de communication, comme l'accueil d'influenceurs, de distributeurs ou encore l'animation de réseaux sociaux.

L’activité des hébergements touristiques

Accueil > Nos articles > Covid-19

Covid-19 

L’activité des hébergements touristiques

A compter du 19 mars 2021 minuit, le département de l’Oise est confiné pour une durée de 4 semaines. Durant cette période, les hébergements touristiques peuvent accueillir des clients uniquement pour motifs impérieux ou professionnels.

Les séjours touristiques compris entre le 20 mars et le 17 avril doivent être annulés.

Source : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus#xtor=AL-5-[pref]-[]--[confinement]-[]

Covid 19 : Décret n° 2021-296 du 19 mars 2021 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

En raison de la forte progression de l’épidémie de Covid-19 dans certains territoires, un confinement sept jours sur sept est décrété pour 4 semaines dans les départements de l’Île-de-France et des Hauts-de-France, l’Eure, la Seine-Maritime et les Alpes-Maritimes.

Dans les 16 départements, depuis vendredi 19 mars 2021 à minuit : seuls les commerces de première nécessité peuvent ouvrir. Les déplacements, sauf exceptions, sont limités à différentes distances (10 km, le département ou 30 km) selon leurs motifs.

Les déplacements entre les régions sont interdits, sauf motif impérieux ou professionnel. Dans tout le pays, le couvre-feu est repoussé à 19h.

Source : https://www.legifrance.gouv.fr/download/pdf?id=U7NOlGNXOu7WPyAcaLgk_h4itWteOscszblf1XTl3M4= 

Dernière mise à jour : 23 mars 2021

Réglementation et Protocole Sanitaire

Les gîtes (meublés de tourisme) et chambres d’hôtes

L’Union Nationale pour la promotion de la location de vacances (UNPLV) met à disposition des loueurs un protocole de règles sanitaires à appliquer pour le nettoyage et la désinfection des hébergements chez l’habitant. 
Vous pouvez le découvrir dans lien ci-après : http://www.unplv.fr/app/download/35489225/Protocole+sanitaire+UNPLV-O%C2%B2+Care+Services.pdf

Le label Gîtes de France a mis en place son protocole sanitaire (validé par le comité Interministériel du Tourisme) pour le nettoyage et la désinfection des hébergements, rapprochez-vous de Mélanie pour y avoir accès si vous êtes adhérent.

Spécificitées liées aux chambres d’hôtes

Il est demandé aux exploitants de chambres d’hôtes de servir le petits déjeuner dans la chambre des clients (et non plus dans un salon commun), et de ne plus proposer la table d’hôtes.

Limiter également les espaces communs à deux personnes en simultanée.

Les textes de références : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041723302&categorieLien=id

Pour en savoir plus sur l’actualité « Gites et Chambres d’hôtes », vous pouvez consulter le site de la fédération ADN Tourisme ici : https://www.adn-tourisme.fr/coronavirus/ – Rubrique « Hébergements/ Meublés de Tourisme »

Les hôtels

Les hôtels peuvent rester ouverts toujours dans le strict respect du protocole sanitaire et des distanciations physiques.

Le service en chambre est possible mais les bars et restaurants des hôtels restent fermés.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le PROTOCOLE DE DECONFINEMENT COMMUN A TOUTE LA PROFESSION HCR : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/protocole-deconfinement-covid-19-hcr.pdf 

Les partenaires à vos côtés

Comment gérer vos réservations et communiquer avec vos clients ? Oise Tourisme vous donne 5 exemples d’actions à mettre en place !

Oise Tourisme et Gîtoise ont également créé un accompagnement sur mesure s’appuyant sur des outils (Webinaire, document référence, protocole de sécurité…) pour faire face à cette situation inédite : https://www.oisetourisme-pro.com/accompagnement/protocole-sanitaire-pour-les-hebergements-touristiques-oise/

ADN tourisme (regroupement des trois fédérations historiques des acteurs institutionnels du tourisme, Offices de Tourisme de France, Tourisme & Territoires et Destination Régions) publie un Faq dédié à l’actualité liée au Covid-19 : https://www.adn-tourisme.fr/coronavirus/.

L’ensemble de ces informations évoluent rapidement, n’hésitez pas à consulter régulièrement cette page.

Pour plus d’informations sur l’activité d’un hébergement touristique durant la crise du Coronavirus Covid-19 :

 

Contactez Bertrand Pouillaude

au 03 64 60 60 22

(boutons de contacts directs en haut de page)

Membre équipe Oise Tourisme - Bertrand POUILLAUDE
Bertrand POUILLAUDE

Soutien aux porteurs de projets Hébergement - Aide à l'implantation de votre entreprise

Tél. : 03 64 60 60 22

newsletter

Inscrivez-vous
à notre Newsletter pro

Recevez 5 fois par an, l'essentiel de l'actualité touristique
dans votre boite mail !

Les missions de l'Agence :

  • Accompagner les professionnels du tourisme de l'Oise, en activité ou en devenir, tout au long de leur projet et sur tous les pans. De la conception d'une offre jusqu'à sa mise en marché, en passant par le volet marketing et numérique.
  • Travailler sur la notoriété et l'image de l'Oise, pour augmenter la fréquentation et la consommation touristique. Cela passe par des actions ciblées de promotion et de communication, comme l'accueil d'influenceurs, de distributeurs ou encore l'animation de réseaux sociaux.

Les aides financières

Accueil > Nos articles > Covid-19

Covid-19
Toutes les aides mises en place

Un certain  nombre de mesures sont annoncées pour soutenir les entreprises, artisans, indépendants, dont l’activité a diminué voire même cessé, depuis le début de la crise sanitaire. Oise Tourisme est à vos côtés pour vous informer sur ces dispositifs. Retrouvez sur cette page régulièrement mise à jour, l’ensemble des aides mises en place.

Dernière mise à jour : 26 mars 2021

Dispositif de prise en charge des coûts fixe à partir du 31 mars

Dans un communiqué de presse, Bruno Lemaire (Ministre de l’Economie et des finances) a annoncé que le dispositif de prises en charge des coûts fixes sera opérationnel à partir du 31 mars 2021. Il concerne les entreprises fermées administrativement ou appartenant aux secteurs du « plan tourisme » (S1 et S1 bis) à condition de remplir certains critères d’éligibilité :

  • Créées avant le 1er janvier 2019 ;
  • réalisant plus d’1 million d’euros de chiffre d’affaires mensuel ou 12 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel ;
  • justifiant d’une perte d’au moins 50% de chiffre d’affaires et éligibles au fonds de solidarité en janvier 2021 ou en février 2021.

Quelques exceptions sont prévues pour les petites entreprises qui ont des coûts fixes plus élevés que la moyenne et insuffisamment couverts par le fonds de solidarité. C’est le cas notamment pour les loisirs indoor (salle d’escalade, bowling, etc.), les salles de sport, les zoos, les établissements thermaux, les entreprises du secteur HCR et les résidences de tourisme situées en montagne.

Source : https://minefi.hosting.augure.com/Augure_Minefi/r/ContenuEnLigne/Download?id=743982DA-B349-49F1-B15C-CEFFB33E6256&filename=769%20CP%20-%20Le%20dispositif%20de%20prise%20en%20charge%20des%20co%C3%BBts%20fixes%20sera%20op%C3%A9rationnel%20pour%20les%20entreprises%20%C3%A0%20partir%20du%2031%20mars.pdf 

Fond de solidarité

Le décret n° 2021-192 du 22 février 2021 relatif au fonds de solidarité à destination des entreprises particulièrement touchées par les conséquences économiques, financières et sociales de la propagation de l’épidémie de covid-19 et des mesures prises pour limiter cette propagation a été publié au Journal officiel du 23 février 2021.

Il modifie le fonds de solidarité et apporte plusieurs modifications au décret 2020-371 du 30 mars 2020. Il réécrit l’article 3-19 permettant :

  • D’apporter une modification à l’aide à laquelle sont éligibles les entreprises des secteurs dits « S1 bis » et celles exerçant leur activité principale dans le commerce de détail (à l’exception des automobiles et des motocycles) ou la location de biens immobiliers résidentiels et étant domiciliées dans une commune mentionnée à l’annexe 3. Au titre du mois de janvier, si ces entreprises ont subi une perte de chiffre d’affaires inférieure à 70%, alors le montant de la subvention est dorénavant égal soit à 15% du chiffre d’affaires de référence (nouvelle option) soit à 80% de la perte de chiffre d’affaires dans la limite de 10 000 euros.
  • d’apporter diverses modifications techniques pour l’aide au titre du mois de janvier, notamment en ce qui concerne le chiffre d’affaires de référence des entreprises créées en octobre 2020 et interdites d’accueil du public en décembre 2020 ainsi qu’en ce qui concerne les indemnités journalières et les pensions de retraite ;
  • les délais de dépôts des demandes pour les associés des groupements agricoles d’exploitation en commun pour les aides d’octobre à décembre sont prolongés du 28 février 2021 jusqu’au 31 mars 2021.

Ajout d’un nouvel article 3-21 prévoyant une aide complémentaire au titre du mois de novembre pour les exploitations agricoles des filières dites « festives ».

Ce décret entre en vigueur le 23 février 2021.

Source : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043168386 

Modification des modalités de calcul relatives au chiffre d’affaires

Le décret n° 2021-256 du 9 mars 2021 relatif au fonds de solidarité à destination des entreprises particulièrement touchées par les conséquences économiques, financières et sociales de la propagation de l’épidémie de covid-19 et des mesures prises pour limiter cette propagation a été publié au Journal officiel du 10 mars 2021.

Le présent décret modifie le décret n° 2020-371 du 30 mars 2020 relatif au fonds de solidarité au titre des dispositions introduites pour le mois de février 2021.

Par rapport à janvier 2021, plusieurs modifications sont apportées et notamment la modification des modalités de calcul du chiffre d’affaires de référence pour les entreprises créées après juin 2019, avec adaptation également au titre de janvier 2021 :

  • pour les entreprises créées entre le 1er juin 2019 et le 31 janvier 2020, le chiffre d’affaires mensuel moyen sur la période comprise entre la date de création de l’entreprise et le 29 février 2020 ;
  • pour les entreprises créées entre le 1er février 2020 et le 29 février 2020, le chiffre d’affaires réalisé en février 2020 et ramené sur un mois ;
  • pour les entreprises créées entre le 1er mars 2020 et le 30 septembre 2020, le chiffre d’affaires mensuel moyen réalisé entre le 1er juillet 2020, ou à défaut la date de création de l’entreprise, et le 31 octobre 2020.

Par ailleurs, ce décret ajoute pour les entreprises subissant une interdiction d’accueil du public une condition de perte de 20 % de chiffre d’affaires pour être éligibles à l’aide du fonds au titre du mois de février.

Source : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043231679

Prêts « participatifs relance » et « obligations relance » pour soutenir l’investissement des PME et ETI

Dans le cadre du plan de relance, le gouvernement lance un produit financier sous forme de prêts participatifs. Des « prêts participatifs Relance » et les « obligations Relance » pour fournir aux entreprises des ressources financières de long terme et renforcer leur capacité d’investissement.

Les prêts participatifs octroyés avec des conditions avantageuses, doivent permettre aux entreprises d’investir malgré l’incertitude et les difficultés financières liées à la crise sanitaire.

Ces prêts sont des prêts de long terme : 8 ans, qui ne commenceront à être remboursés qu’à partir de la cinquième année. En ce sens, on parle de « quasi fonds propres » puisque cet argent va rester longtemps dans l’entreprise avant d’être remboursé.

Les prêts seront distribués par des banques, des sociétés de financement ou des fonds dans le cadre d’un accord avec l’État.

Le dispositif sera prêt dès le mois d’avril et sera disponible jusqu’en 2022, la durée du plan de relance.

Source : https://www.tendancehotellerie.fr/articles-breves/communique-de-presse/15075-article/bruno-le-maire-a-presente-les-prets-participatifs-relance-et-les-obligations-relance-pour-soutenir-l-investissement-des-pme-et-eti-francaises 

Renforcement des aides pour compenser les charges fixes

Bruno Lemaire a annoncé que le gouvernement allait renforcer la prise en charge des coûts fixes des entreprises les plus pénalisées par la crise. L’objectif est assumé : aider ces structures à payer leurs loyers, notamment dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme.

A partir du mois de mars, avec effet rétroactif à partir du 1er janvier 2021, un dispositif complémentaire au Fonds de Solidarité est mis en place afin de couvrir l’intégralité des coûts fixes.

Ce dispositif concerne les entreprises des secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme, qui font plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires mensuel.

Il consiste en une prise en charge de 70% des charges fixes des entreprises de plus de 50 salariés et de 90% pour les entreprises de moins de 50 salariés.

A noter que des exceptions sont prévues pour certaines entreprises réalisant moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires : les hôtels et restaurants situés dans des stations de ski, les entreprises de loisirs en intérieur, les salles de sport, les zoos et les stations thermales.

Source : https://www.gni-hcr.fr/special-coronavirus-covid-19/communication-gni/conference-de-presse-de-bruno-le-maire 

COVID-19 et hôtellerie de plein air

Réponse ministérielle Sénat N°15624 du 18 mars 2021

Lors de cette réponse ministérielle, le gouvernement a présenté toutes les aides apportées à l’hôtellerie de plein air, compte-tenu de la crise sanitaire et de ses conséquences sur la situation économique.

Le Ministère de l’économie a notamment évoqué les dispositifs de reports d’échéances sociales et fiscales ainsi qu’une exonération des cotisations sociales patronales. Ces mesures s’appliquent aux très petites entreprises (TPE) et les moyennes entreprises (PME), des secteurs de l’hôtellerie de la restauration, de la culture, de l’événementiel, du sport et du transport aérien privées de clientèle.

L’exonération a vocation à s’appliquer automatiquement à toutes ces entreprises, qu’elles aient déjà acquitté ou non leurs cotisations. Les entreprises bénéficient également d’un crédit de cotisation imputable sur l’ensemble des cotisations égal à 20 % des salaires versés depuis février 2020. Enfin, les professionnels ont la possibilité d’étaler sur une durée de 3 ans le paiement de leurs impôts dus pendant cette période de crise sanitaire.

L’offre de Prêts Garantis par l’État (PGE) a été renforcée sous la forme d’un « Prêt Garanti par l’État Saison » (PGES) pour le secteur du tourisme, de l’hôtellerie, de la culture, de l’événementiel qui ont des activités saisonnières. Il est accessible à toutes les entreprises jusqu’au 30 juin 2021, quelles que soient leur taille et leur forme juridique.

La crise sanitaire n’étant pas terminée, les conditions d’accès au fonds de solidarité pour les pertes à compter du mois de janvier ont été revues. Les entreprises fermées administrativement peuvent toujours prétendre à une aide jusqu’à 200 000 euros, tout comme les entreprises du secteur S1 ayant perdu au moins 50 % du CA et ayant perdu 70 % du CA. A partir de 50 % de perte, les sous-traitants et fournisseurs de ces entreprises ont droit à une aide jusqu’à 10 000 euros, et, nouveauté, jusqu’à 200 000 euros à partir de 70 % de perte.

Par ailleurs, les entreprises fermées administrativement ou appartenant aux secteurs S1 (terrains de camping et parcs résidentiels de loisirs) et S1 bis dont le CA est supérieur à un million d’euro mensuel auront désormais droit à la prise en charge de 70 % de leurs coûts fixes, qui s’ajoutera à l’aide principale du fonds de solidarité et sera plafonnée à trois millions d’euros entre janvier et juin 2021.

Source : http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ200415624&idtable=q376164&_c=15624&rch=gs&de=20200322&au=20210322&dp=1+an&radio=dp&aff=sep&tri=p&off=0&afd=ppr&afd=ppl&afd=pjl&afd=cvn 

Autres dispositifs d’aides

Covid 19 : Décret n° 2021-296 du 19 mars 2021 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

Le ministère de l’Économie a indiqué que toutes les aides mises en places ces derniers mois sont reconduites pour les commerces frappés par cette nouvelle fermeture administrative : le fonds de solidarité « dans sa version renforcée », c’est-à-dire « avec un droit d’option pouvant aller jusqu’à 10 000 euros par mois ou 20% du chiffre d’affaires plafonné à 200 000 euros » la prise en charge des coûts fixes (entre 70 et 90 %) pour les entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à un million d’euros par mois ; l’activité partielle prise en charge à 100 %.

Ces commerces, précise enfin Bercy, bénéficieront enfin d’une aide de 500 euros « pour couvrir une partie des frais engagés pour se numériser et vendre à distance ».

Source : https://www.legifrance.gouv.fr/download/pdf?id=U7NOlGNXOu7WPyAcaLgk_h4itWteOscszblf1XTl3M4= 

Pour connaitre les mesures de soutien du gouvernement (délais de paiement, report de loyer, chômage partiel, crédit de cotisation etc…) rendez-vous sur : https://www.veilleinfotourisme.fr/politique-nationale-du-tourisme/structures-et-strategies/actions-de-l-etat/reconfinement-les-nouvelles-aides-de-l-etat-aux-entreprises  – https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/plan-soutien-secteur-tourisme  et https://info-entreprises-covid19.economie.gouv.fr/kb/

Des soutiens financiers dédiés au secteur du tourisme sont également mis en place. Pour trouver le dispositif adapté à votre situation : https://fr.october.eu/pret-tourisme/ et https://www.plan-tourisme.fr/

Renforcement des aides apportées aux secteurs de l’hôtellerie, restauration, cafés, tourisme, événementiel, sport et culture : https://www.legifiscal.fr/actualites-fiscales/2471-renforcement-aides-apportees-secteurs-hotellerie-restauration-cafes-tourisme-evenementiel-sport-culture.html

Le Prêt garantie par l’Etat évolue : il permet aujourd’hui d’emprunter dans la limite de 25% des 3 meilleurs mois de chiffre d’affaires de l’année 2019.
Pour en savoir plus : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2020/dp-covid-pret-garanti.pdf

Le dispositif relatif aux fonds de solidarité évolue : les entreprises éligilbles pourront choisir entre une compensation de leur chiffre d’affaires dans la limite de 10 000 euros ou le versement de 20% de leur chiffre d’affaires, dans la limite de 200 000 euros, quel que soit l’effectif.
Pour en savoir plus : https://cutt.ly/3hs7zMF

Destiné aux entreprises et associations de droit privé de moins de 250 salariés, le dispositif « Objectif reprise » du ministère du Travail propose des modalités gratuites de conseil et d’appui pour favoriser la reprise ou la continuité de l’activité en combinant bonnes conditions de travail et performance.
Pour en savoir plus : https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/deconfinement-et-conditions-de-reprise-de-l-activite/article/covid-19-objectif-reprise-outil-gratuit-pour-aider-les-tpe-et-les-pme

Vous êtes chef d’entreprise, ce site est fait pour répondre à toutes vos questions : de l’accueil de vos salariés, clients et fournisseurs aux fiches pratiques pour la reprise de votre activité, vous y trouverez toutes vos informations utiles : https://soutien.hautsdefrance.fr/

Mise en place de mesures exceptionnelles pour le paiement du solde de la cotisation foncière des entreprises (CFE).
Pour en savoir plus : https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/report-paiement-solde-cotisation-fonciere-entreprises

Bpifrance accompagne le rebond des TPE et PME du Tourisme, via le Fonds Avenir et Soutien Tourisme (FAST), et renforce ainsi son soutien au secteur.
Pour en savoir plus : https://presse.bpifrance.fr/bpifrance-accompagne-le-rebond-des-tpe-et-pme-du-tourisme-via-le-fonds-avenir-et-soutien-tourisme-fast-et-renforce-ainsi-son-soutien-au-secteur/

L’ensemble de ces informations évoluent rapidement, n’hésitez pas à consulter régulièrement cette page.

Pour plus d’informations sur les aides liées  à la crise du Covid-19 :

 

Contactez Bertrand Pouillaude

au 03 64 60 60 22

(boutons de contacts directs en haut de page)

Membre équipe Oise Tourisme - Bertrand POUILLAUDE
Bertrand POUILLAUDE

Soutien aux porteurs de projets Hébergement - Aide à l'implantation de votre entreprise

Tél. : 03 64 60 60 22

newsletter

Inscrivez-vous
à notre Newsletter pro

Recevez 5 fois par an, l'essentiel de l'actualité touristique
dans votre boite mail !

Les missions de l'Agence :

  • Accompagner les professionnels du tourisme de l'Oise, en activité ou en devenir, tout au long de leur projet et sur tous les pans. De la conception d'une offre jusqu'à sa mise en marché, en passant par le volet marketing et numérique.
  • Travailler sur la notoriété et l'image de l'Oise, pour augmenter la fréquentation et la consommation touristique. Cela passe par des actions ciblées de promotion et de communication, comme l'accueil d'influenceurs, de distributeurs ou encore l'animation de réseaux sociaux.